L'origine de la poutine et de la pizza

Bien le bonjour! Ici le P’tit Roi Stratos! Vous savez déjà que l’une de mes passions est de confectionner les meilleures poutines et les meilleures pizzas que vous n’ayez jamais mangées. Néanmoins, pour comprendre comment ces plats sont faits, il est toujours intéressant de savoir d’où ils viennent. C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui de remonter dans le temps afin de découvrir la naissance des spécialités de chez Stratos. Êtes-vous bien installé(e) dans votre machine à voyager dans le temps? Alors c’est parti!

L’origine de la poutine

Étant donné que je suis le souverain de la poutine, certains pourraient penser que je peux me considérer comme l’inventeur officiel de ce mets québécois. Malheureusement, ce n’est pas le cas : j’étais tout jeune lorsque le plat a commencé à être servi dans les restaurants. Ce qui est sûr, c’est que la poutine a bien été inventée au Québec. Cependant, plusieurs sources se contredisent encore aujourd’hui concernant l’identité de son créateur légitime.

En effet, beaucoup de gens provenant de Drummondville s’accordent pour dire que Jean-Paul Roy, propriétaire du restaurant Roy Jucep, a créé la poutine telle qu’on la connaît aujourd’hui. À la fin des années 50, son restaurant accueillait de nombreux clients qui lui demandaient d’ajouter du fromage en grains nappé de sauce brune à ses frites croustillantes. Selon sa femme, le nom de sa création proviendrait de l’un de ses cuisiniers, qu’on surnommait à l’époque « Ti-Pout ».

Une paternité contestée

Une autre théorie explorée par l’auteur Charles-Alexandre Théorêt suggère que la poutine serait originaire de la ville de Warwick, qui a d’ailleurs été le théâtre de la plus grosse version de ce plat jamais enregistrée (voir l’article sur le sujet). La légende raconte qu’un client nommé Eddy Lainesse aurait demandé en 1957 au propriétaire du Lutin qui rit de mélanger des frites, du fromage et de la sauce dans un sac, ce à quoi le restaurateur lui aurait répondu : « Ça va faire toute qu’une poutine! ».

D’autres villes du Centre-du-Québec et de la Montérégie, comme Nicolet ou Sainte-Hyacinthe, revendiquent également la paternité de la poutine à cause de la présence de fromageries dans ces régions. On raconte aussi qu’à Princeville, au milieu des années 60, un petit restaurant vendait du fromage en grains produit par la fromagerie Princesse située à proximité. Un client, tout comme Eddy Lainesse, aurait alors eu l’idée de mettre tous les ingrédients de la poutine dans un même plat. Le mélange, qui était appelé « mixte » à l’époque, aurait pris plus tard le nom de « poutine » pour faire probablement référence au « pudding » anglophone.

Bref, la naissance de la poutine est encore sujette à débat, mais cela ne l’empêche pas de jouir d’une belle popularité aujourd’hui. Parole d’un P’tit Roi!

La pizza, plus vieille qu’on ne le pense

Quand on mentionne la naissance de la pizza, les gens pensent tout de suite à l’Italie, pays connu pour sa grande gastronomie et sa richesse culturelle. Or, l’origine de ce plat est encore plus ancienne; ce qu’on considère comme étant une pizza était un mets qui existait déjà durant l’apogée de certaines civilisations antiques. Par exemple, on sait que les Égyptiens et les Grecs anciens préparaient souvent une galette composée de plusieurs céréales qu’ils servaient ensuite avec des ingrédients divers. Il y a 2000 ans, les Assyriens ont également inventé leur propre version de ce mets, qu’ils garnissaient de viande. On l’appelle maintenant la « pizza turque ».

La pizza comme on la connaît aujourd’hui, par contre, a bel et bien son origine dans la ville de Naples, en Italie, au 19ème siècle. À l’époque, beaucoup de gens croyaient que la tomate était un fruit toxique, et lorsque des cuisiniers ont décidé de l’incorporer en sauce sur la fameuse pâte, les mentalités ont fini par changer. Le plat devint tellement populaire qu’il fit même son entrée à la cour de la reine Marguerite de Savoie. En son honneur, un chef de la région créa donc ce qu’on appelle la « pizza Margherita », encore appréciée aujourd’hui. Ça doit être pour ça que mes pizzas sont royalement bonnes!

Une popularité grandissante

Au début du 20ème siècle, la pizza connaît une popularité grandissante à travers le monde grâce à l’arrivée d’immigrants italiens en Amérique. Ces nouveaux venus, bien enracinés dans leur communauté, vont ainsi aider à créer un melting-pot culinaire dont on profite encore aujourd’hui. Au Canada, cependant, l’arrivée de la pizza sera plus tardive; elle deviendra de plus en plus populaire dans les années 50 grâce aux vétérans de la Seconde Guerre mondiale qui ont combattu en Italie. On peut donc dire que ce mets fait maintenant partie de notre culture culinaire au même titre que la poutine.

C’est drôle, on dirait que toutes ces explications me donnent faim, pas vous? Profitez-en pour commander votre poutine ou votre pizza Stratos préférée, préparée avec des produits toujours frais et savoureux. Parole d’un P’tit Roi!

Pizza margherita on dark background. Traditional italian pizza, top view. Takeaway food